Articles parlant de poésie

Life can be so wonderful (Minorikawa Osamu, 2007)

« Recoller les morceaux » semble un peu le leitmotiv de ce film, parfaitement évocateur de son fond comme de la forme qu’il prend. Bon, c’est vrai que le cinéma c’est par définition une histoire de coller des petits morceaux, mais c’est pas non plus tous les films qui procurent ce genre de sensations.

Yellow Flower (Lee Ji-Sang, 1998)

Un film bizarre, très instable, aérien par intermittences.