Articles parlant de losers

Rub Love (Lee Seo-Goon, 1998)

Rub Love est kitch, mais Rub Love est beau ! Parce que finalement le beau est toujours bizarre et que titiller les rétines avec un objet qui a tout pour nous les arracher c’est plus stimulant que l’académisme lisse.

Linda Linda Linda (Yamashita Nobuhiro, 2005)

Linda Linda Linda, c’est comme surprendre une fille qui chante sous sa douche, c’est délicieux.