Articles parlant de Lee Dae-Yeon

Camel(s) (Park Ki-Yong, 2002)

Radical et tirant le meilleur de ses parti-pris pourtant pas évidents, Camel(s) se trouve être un des meilleurs (le meilleur ?) avatars coréen du cinoche d’auteur austère.