Articles parlant de Kamon Yoko

Suicide Club (Sono Sion, 2002)

Le spectateur ne sait sur quel pied danser : Suicide Club, en bon film d’amour et de mort, est un film qui distille chez le spectateur un indicible et indélébile malaise.