Deuxième et dernière chance

5 novembre 2010 § 1

Insecte nuisible

Mettez ça sur le compte de ma mémoire de poisson rouge, j’ai oublié de le signaler il y a deux semaines (remercions Martin, ma piqure de rappel attitrée) : en ce moment même se tient à la Maison de la Culture du Japon à Paris un programme de cinéma japonais contemporain.

Grande joie, c’est l’occasion pour ceux qui ne l’ont toujours pas vu de voir Insecte nuisible (Shiota Akihiko, 2002), un joli film avec de la choupiness, de la fragilité et des cocktails molotov dedans.
Si vous avez raté la première projo, séance de rattrapage vendredi 12 novembre à 19h30.

Les autres films projetés :

  • A la diagonale de l’étoile polaire (Koyama Seiichiro, 2007)
  • Blue (Ando Hiroshi, 2001)
  • Wonder Child (Hagiuda Koji, 2006)
  • Go (Yukisada Isao, 2001)
  • Le Médecin de campagne de Franz Kafka (Yamamura  Koji, 2007)
  • Megane (Naoko Ogigami, 2007)
  • Sad Vacation (Aoyama Shinji, 2007)
  • Water Boys (Yaguchi Shinobu, 2001)

Programme complet ici.

quand Tracks parle de cinéma japonais

12 avril 2010 § 10

(j’ai regardé cette émission française qui parle de moi, c’est trop la honte je peux plus vivre)

Je ne fais aucun mystère du fait que je n’aime pas l’émission Tracks (sur ARTE) et que je ne la regarde plus. Mais quand j’aperçois un « Spécial Kitano » (émission du 8 avril 2010), du moins un « Spécial cinéma japonais » (en fait même pas, un simple « Spécial Japon »), je me dis que quand même, ça serait bête de louper ça.
Au pire, ça me donne l’occasion, avec un sujet en phase avec celui du blog, de décortiquer un peu ce que j’aime pas dans l’émission.

Je sens venir les remarques, je couvre mes arrières : non j’en connais pas cinquante des émissions de télé sur des chaînes à grande écoute qui parlent de Sono Sion (et autres). Mais cela suffit-il pour exempter l’émission de critiques ? Je ne pense pas.
Par ailleurs, le fait que les sujets de l’émission (et pas uniquement le spécial Kitano) soient des sujets qui m’intéressent, donc qu’à priori je fais partie de la cible, me légitime à en dire du mal.

Enfin bref, encore un billet dans lequel je vais passer pour un gros bileux ; alors que comme vous verrez j’y suis particulièrement mesuré et impartial (n’est-ce pas ?). » Lire la suite «

Sono Sion pré-Suicide Club

11 février 2010 § 7

Sono Sion étant présent en France le Week-End dernier pour la projo de Love Exposure et Suicide Club au festival Voir l’invisible, nous avons comme il se doit le droit à quelques interviews. HKmania a publié la sienne (en particulier des news intéressantes sur Cold Fish, le film qu’il tournera pour Sushi Typhoon) et Le Grand BaZART devrait bientôt faire de même (edit : en fait il s’agit du même mec que Tomblands). Si vous en connaissez d’autres, balancez en commentaire.

Cela dit, n’étant pas forcément friand des détails biographiques, ce qui m’interpèle le plus se trouve dans celle accordée à Tomblands :

Aux États-Unis, un coffret de DVD intitulé Avant Suicide Club qui comprend tout ce que j’ai fait avant mon film Suicide Club va bientôt être distribué. On y trouvera des films comme I Am Sono Sion, Bicycle Sighs ou The Room. Tous mes premiers films.

Une seule chose à dire : SUGOI!!!!!!!

Edit : liens vers les interviews de Sancho et Nolife.

(merci à Morgan pour l’info)

pendant ce temps là, de l’autre coté de la manche…

25 janvier 2010 § 21


Heureux hasard de calendrier, nos amis grands-bretons sortent aujourd’hui en DVD deux films totalement déments :

Tout ça pour une bouchée de pain sur Amazon (ici et ).

Un éditeur français sur le coup ?
Je veux dire, c’est bien beau de ne nous sortir le dernier Oshii qu’en loucedé (alors que comme chacun sait il mériterait une sortie sur 1000 écrans) et de nous noyez sous les mangasseries et les vieux films d’exploit’ qui pour un bon paquet ne valent pas le prix du plastique, mais un petit film aussi chef-d’oeuvristique qu’improbable m’est avis que ça en décrasserait un ou deux.

PS : on rappelle aux distraits que Love Exposure sera projeté au cinéma L’Ecran à Saint-Denis (93) le vendredi 5 février à 20h, en présence de Sono Sion.

PS : par la même occasion on vérifie que ça fait au moins 30 ans qu’on écrit les bandes-annonces de ma même manière.

Epikt gonna stay happy : Air Doll en DVD

10 janvier 2010 § 6

Je ne connais rien de tel pour soulager ma mélancolie hivernale que de dépenser de la thune dans le fan-service. La bonne nouvelle du jour, c’est donc que le très doona doona doona Air Doll de Koreeda Hirokazu sort en DVD le 26 mars prochain. Deux éditions sont proposées :

  • la version normale pour pauvres et faux fans, à 3990 yens ;
  • une édition limitée au prix de 6300 malheureux yens, contenant en plus un DVD de bonus sans doute parfaitement inutiles et deux petits livrets sans doute très zoulis.

Aucune mention de la présence, ou non, de sous-titres compréhensibles. Mais il est permis d’espérer, le DVD étant édité par Bandai (qui a par exemple sorti l’an dernier Still walking du même Koreeda avec des sous-titres anglais).

Par contre, du coté de la France, toujours pas de date annoncée sortie en salles le 10 février (ce qui est coule) en fait il est pas sorti donc on est toujours dans le flou (ce qui est pas coule).

Bienvenue sur le blog de l'Insecte Nuisible.

Coulisses du site, annonces, réactions à chaud et bla-bla en tout genre.

Mais où que je suis ?

Vous parcourez la liste des articles taggués Japon.