Halte à la pornographie !

16 avril 2010 § 5

Lecteurs attentifs que vous êtes, vous aviez sans doute remarqué que mon billet « Ninjas lesbiennes vs. monstres visqueux » se trouvait en tête des articles populaires. Et qu’à présent il ne s’y trouve plus.
Et pour cause, j’ai décidé d’exclure ce post de la liste.
Pas par excès de pudibonderie, mais par mesure d’équité : sa première place était ignoblement usurpée ! Comme vous vous en doutez, la plupart des visiteurs de cette page viennent en effet de moteurs de recherche et ne sont pour l’immense majorité pas représentatifs du lectorat du blog.

Mais comme je sais que vous êtes tristes, car je sais que vous aimez le porno, je vous offre un double lot de consolation :

  • un splendide article, qui sera mis en ligne demain ;
  • une petite mise en bouche en attendant : un roman-photo fan-made, réalisé par un gentil déviant à partir d’image d’un hentai tentaculaire live ! Inutile de préciser que le lien ci-dessus est rigoureusement NSFW.

Un grand merci à Pierre qui encore une fois a mis ses talents de programmeur au service de la bonne cause.

Note : on ne dira jamais que l’Insecte Nuisible manque de rigueur : contrairement à ce que l’auteur indique à la fin les images ne proviennent pas d’un Tentacle swallowing Extasy mais de Touch of Tentacle Orgasm 7 (celui avec Osawa Yuka).

ça va déchirer sa mère

13 janvier 2010 § 0

(amis de la finesse et du titreur fou du 20 minutes, bonjour)

Juste histoire de vous encourager à vous rendre à l’avant première du film, samedi 20 février à l’Absurde Séance. Parce qu’il est rare de tomber sur des bandes annonces de cette trempe.

Tout le contraire du billet d’avant

29 novembre 2009 § 0

(titre qui est très moyen, mais c’était ça ou un jeu de mot foireux 20 minutes staïle)

Ça va bien trois secondes de se foutre de la gueule de ceux qui font du sale boulot, mais autant parler de ceux qui le font bien. Je vous invite donc à jeter un oeil au travail de l’ami Daylon sur son illustration pour le roman de Jean-Philippe Depotte, et surtout à ses explications sur sa démarche et la progression de l’illustration. Juste histoire de se rassurer, se dire qu’il reste des gens qui, même dans la précipitation, font du boulot consciencieux.

Profitez-en pour visiter plus en profondeur le Moonmotel, tenu par le dit Daylon et ses acolytes, ça vaut souvent le coup d’oeil.

Martin de Thurah, les chanteuses et les actrices

7 octobre 2009 § 2

(vous avez échappé à quelques jeux de mots foireux du genre « tu ne Thurah point », mais puisque j’ai trouvé un semblant de ligne directrice à ce billet c’est pas plus mal comme ça)

Bref, vous n’êtes pas sans savoir que j’aime beaucoup les « films de clipeur » (pour ce que ça peut bien vouloir dire), qu’ils soient ou non réalisés par d’authentiques clipeurs d’ailleurs, mais j’aime également les clips de clipeurs. Et parmi ces clipeurs, je trouve Martin De Thurah particulièrement excellent.
Donc cette aprèm je vais faire un tour sur son blog, espérant peut-être trouver quelques infos sur la disponibilité de ses courts métrages We who stayed behind et Young Man falling, et tombe sur une de ces dernières réalisations d’il y a plus de six mois.
Il s’agit d’un clip pour When I grow up, deuxième single de Fever Ray, le projet solo de Karin Dreijer Andersson (chanteuse du groupe The Knife) ; et c’est très jouli.

Contrairement à pas mal de clips musicaux, l’actrice du clip n’est pas la véritable chanteuse. Il s’agit d’une fille dont j’ignore le nom mais que De Thurah avait déjà fait tourner quatre ou cinq ans avant dans sa magnifique vidéo pour Human de Carpark North.

Par contre on peut voir Karin Dreijer dans un autre clip de De Thurah, celui pour What Else Is There? de Röyksopp (dans lequel Karin Dreijer chante). Il ne s’agit pas de la femme qui flotte et qu’on voit la plupart du temps (ça c’est la model Marianne Schröder), mais de l’autre, celle avec un collerette qui mange une pomme.

http://www.dethurah.dk/

Bienvenue sur le blog de l'Insecte Nuisible.

Coulisses du site, annonces, réactions à chaud et bla-bla en tout genre.

Mais où que je suis ?

Vous parcourez la liste des articles de la catégorie jolies choses.