Rétrospective Cinéma Coréen (automne 2008)

1 juin 2009 § 0

Série d’article autour des films vu à la filmothèque du quartier latin lors de la rétrospective programmée du 22 octobre au 18 novembre 2008.
Beaucoup de films, pas de grands chefs d’oeuvres mais un certain nombre intéressants, d’un point de vue historique et/ou artistique.

Sympathy for Mr Vengeance (Park Chan-Wook, 2002)
Je veux le même t-shirt !!!

Au programme :

Cycle cinéma japonais (juillet 2008)

1 juin 2009 § 0

Pour ceux qui n’auraient pas suivi ou qui débarquent à la bourre, ce mois de juillet fut l’occasion d’un cycle multiblog consacré au cinéma japonais. Rékapépète.

Cinq films se sont vu dédier un long papier rien que pour eux, les veinards :

Douze autres l’ont été plus brièvement dans le cadre des cycles Chambardements et Débordements (une des grandes réussites du cycle) :

Cela a aussi été l’occasion d’un article théorique :

Nice no Mori (Ishii Katsuhito, 2005)

Vous n’avez sans doute pas lu la totalité des textes publiés dans le cadre de ce cycle (plus de deux cents !), je vous rappelle donc qu’ils sont tous recensés sur cette page. Mais je me dis que vous avez probablement du mal à savoir où donner de la tête, voici donc une petite sélection, forcément drastique et frustrante, d’articles qu’ils sont bien :

Bonne lecture.

Cinéma japonais contemporain : Kinotayo 2007

1 juin 2009 § 0

Comptes-rendus de séances lors de la deuxième édition du festival Kinotayo – festival qu’on aime bien, puisqu’il doit s’agir du seul en France à s’intéresser au cinéma japonais contemporain.
Une sélection 2007 très honnête dans l’ensemble, dont je retiendrai particulièrement Life can be so Wonderful de Minorikawa Osamu et Yokohama Mary de Nakamura Takayuki.

How to become myself (Ishikawa jun, 2007)

Programme :

Des films coréens pas connus (que si ça se trouve ils sont connus et que je le sais pas)

1 juin 2009 § 0

Shin Yi dans Yellow Hair 2 (Kim Yu-Min, 2002) :
Mais qu’est-ce qu’on regarde à la télé ?

A l’époque ça s’appelait « Epikt a testé pour vous » et ça consistait à prendre dix films au pif et à les chroniquer. Cette première sélection avait comme mot d’ordre : des films coréens dont personne parle, voire carrément inconnus.
Comme vous verrez, on y croise aussi bien du sublime que du tout pourri.

Au sommaire :

Bienvenue sur le blog de l'Insecte Nuisible.

Coulisses du site, annonces, réactions à chaud et bla-bla en tout genre.

Mais où que je suis ?

Vous parcourez la liste des articles de la catégorie focus.